Demande de moratoire déposée

La coalition vient officiellement de déposer la demande de moratoire concernant la fluoration de l’eau à Trois-Rivières. Nous espérons désormais que l’ensemble du conseil prendra la peine de consulter les nombreux documents et informations transmis ces dernières semaines.

Nous vous livrons ici le texte complet de la demande déposée lors du conseil du 18 juin.

Trois-Rivières, le 18 juin 2012

À Monsieur le maire, Yves Lévesque,

Aux conseiller(e)s  municipaux de la ville de Trois-Rivières,

OBJET: Demande de moratoire sur la fluoration à Trois-Rivières en attendant les tests scientifiques démontrant que le produit est sécuritaire.

Mesdames, Messieurs,

Afin de préserver la santé de la population, le conseil de ville de Trois-Rivières doit s’assurer que le produit qui sera intégré dans l’eau potable est sécuritaire pour la santé de la population et pour l’environnement. Ce produit dit de santé doit donc répondre aux critères scientifiques de sécurité avant d’être imposé à toute une population de façon massive.

À défaut de preuves scientifiques, aucun conseiller(e)  ne peut prétendre que le produit est sécuritaire.

Or, le produit préconisé par l’Agence de santé est dans les faits un déchet industriel fluoré qui est très réglementé  au niveau des lois sur l’environnement.

  1. Il est interdit de déverser ce produit dans l’air car c’est un polluant très toxique.

  2. Il est interdit de le rejeter dans l’eau des rivières car c’est un produit très toxique et dommageable. 

  3. Mais ce produit devient par MIRACLE, rendu à l’usine de filtration, un médicament, un additif  alimentaire pour traiter la carie dentaire. Là, il est permis de le déverser dans l’eau et de le faire boire de façon coercitive  par les citoyens.

En fait les industries se servent des municipalités pour s’en débarrasser à leur place car il leur est interdit de le rejeter dans l’environnement.  Ils évitent ainsi les sanctions. La ville rejette le produit dans l’estomac des citoyens et dans son réseau de conduite d’eau potable et d’évacuation des eaux usées en toute impunité. La ville interdit cependant à un citoyen de jeter une pelletée de neige usée dans le fleuve.

L’Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie-Centre du Québec cache des faits sur son site internet.

Elle affirme que le fluor est un produit NATUREL. Il est pourtant démontré que les fluorures ajoutés à l’eau potable sont des déchets industriels fluorés de grade industriel et commercial qui contiennent  des traces de métaux lourds et servent entre autres à la fabrication de raticide. Elle désinforme les conseillers municipaux en disant que le produit est NATUREL.

Elle affirme que le produit est SÉCURITAIRE. Mais elle n’a pas les études qui le prouvent ou refuse de les montrer pour des raisons inconnues. La nature de cette information a pour but de désinformer la population car nul ne peut prétendre qu’un produit destiné à la santé est SÉCURITAIRE tant qu’il n’a pas subi la batterie de tests nécessaires prouvant son innocuité  pour la population.

Les conseillers désinformés ne peuvent prendre une décision éclairée.

Conséquemment:

Considérant qu’il serait risqué de faire boire à la population un produit qui n’est pas testé, nous demandons, à la ville de:

  1. Surseoir à l’achat de systèmes, équipements servant à fluorer tant et aussi longtemps que l’Agence de santé n’a pas fourni les tests scientifiques qui démontrent son innocuité, tel que demandé le 6 juin au directeur de l’ASSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

  1. Décréter un moratoire sur le projet de fluorer l’eau potable et d’organiser un référendum dans le cadre des prochaines élections municipales. Il suffira de poser une question aux citoyens sur le prochain bulletin de vote à savoir s’ils veulent ou non boire une eau fluorée de façon artificielle avec la définition chimique du produit utilisé.

Espérant, Monsieur le maire et Mesdames, Messieurs les conseille(e)rs que vous suivrez la voie de la morale et du discernement dans ce dossier, pour la santé de toute la population trifluvienne.

Jean-François Gaudette, Philippe Giroul et Jean-Marc Meis

Porte-parole de la Coalition pour une eau très saine à Trois-Rivières

Publicités

Une réflexion sur “Demande de moratoire déposée

  1. Je viens de découvrir votre site et je vous remercie du travail que vous faites!!! J’espère que les conseille(e)ers qui ont voté pour la fluorisation de l’eau reviendront à la raison et protégerons les citoyens de Trois-Rivières contre l’ajout de ce produit toxique dans notre eau potable. Comme vous, j’ai vraiment l’impression que les gens ne sont pas informés sur la toxicité du produit et croient, à tort, qu’il est sans danger pour la santé et excellent pour les dents.

    Merci! Je fais parti de vos alliés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s