Fluor : une erreur médicale majeure. Un livre à lire.

Un fait concret relaté dans cet ouvrage très intéressant…
En 1988, l’ADA (American Dental Association) prétend pouvoir diminuer l’incidence de la carie de 40% grâce aux fluorures. Les sociétés fabriquant des dentifrices fluorés aux États-Unis se lancent dans une campagne de propagande basée sur ces prétentions.

La Federal Drugs Administration (FDA) les place dans l’obligation de prouver que les ingrédients utilisés sont inoffensifs et efficaces.

Comme par miracle la campagne en faveur du fluor s’arrête immédiatement (aux États-Unis). Les fabricants du dentifrice au fluor ne présenteront pas (et ne l’ont jamais fait) à la FDA la moindre étude favorable à l’effet du fluor sur la carie dentaire !

De nombreux faits de ce genre sont relatés dans ce livre.

Un sujet important qui ne concerne pas que la prévention des caries, traité avec compétence par un praticien de l’art dentaire.

Le fluor n’est pas la panacée que l’on prétend ! tonne le Dr Bernard Montain. Pourtant 800 millions de personnes, dans le monde, confortées par de multiples campagnes de « désinformation », en consomment sous toutes les formes, en dehors du monde anglo-saxon qui dresse l’oreille, sur ses très nombreuses contre-indications, qui sont légion.

Le fluor est un gaz toxique, très réactif qui provoque des brûlures au contact de la peau, décrit pour la première fois en 1529 et très dangereux à manipuler. Ses extraits sont utilisés pour le nucléaire (l’hexafluorure d’Uranium), la fabrication du Teflon et l’industrie électrique, sans oublier un rôle insecticide…

Dans le domaine dentaire, l’OMS incite à ne pas dépasser une dose de 0,05 mg/kg/jour. Le danger majeur pour l’enfant, comme pour l’adulte se nomme « fluorose dentaire » et comprend 4 stades de dégradation.

Le problème pouvant se poursuivre par des complications sur le plan du squelette, des retards de croissance et des altérations rénales. Devant ce panorama, le docteur Bernard Montain tire la sonnette d’alarme (ce qui n’est pas sans incidence, dès lors que l’on touche à un lobby) et propose une tout autre approche, plus à l’écoute de la nature, des produits biologiques, d’une alimentation saine.

Un ouvrage remarquablement documenté, sans esprit de partialité, animé du désir de protéger l’humain et les générations à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s