Des risques légaux et financiers

Dans son article du 23 avril 2012 publié dans « Le Nouvelliste », Brigitte Trahan signale que la fluoration n’est pas sans risque ni du point de vue légal, ni du point de vue financier.

Il n’y a pas qu’à Trois-Rivières que la fluoration de l’eau fait réagir les citoyens. À Waterloo, en Ontario, l’organisme Waterloo Watch qui regroupe des citoyens, des experts et des professionnels, a publié un document dans lequel il rappelle que ni les compagnies productrices de produits fluorés destinés à l’eau potable, ni le gouvernement ne sont responsables du contenu de ces produits. En cas de toxicité, la responsabilité repose sur les municipalités qui les mettent dans leur eau, signale l’organisme.

Lisez l’article complet ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s